Garde et accès

Exercer son rôle de parent après une séparation et un divorce

Quoi qu’il advienne de la relation qu’ils ont l’un avec l’autre et de la relation qu’ils entretiennent avec d’autres personnes, les parents ont des droits et des responsabilités. Dans ce contexte, ils peuvent, de différentes manières, aider leur enfant à traverser le processus de séparation et le soutenir pendant qu’il s’habitue à cette nouvelle situation familiale.

Réaction de l’enfant à une séparation et à un divorce

Les professionnels qui travaillent en droit de la famille reconnaissent que la séparation et le divorce sont difficiles, même pour le plus confiant et le plus équilibré des enfants. Il est important de noter que chaque famille est unique et que chaque enfant peut réagir différemment. Divers facteurs influencent la réaction, par exemple : l’âge; le stade de développement; le niveau de maturité; la personnalité; le soutien des amis, de la famille et de la communauté; et le cadre particulier dans lequel se déroule chaque situation de séparation ou de divorce. La réaction des jeunes enfants peut être différente de celle des plus vieux. Parfois, la réaction des garçons diffère de celle des filles. Dans certains cas, l’enfant est triste ou fâché alors que dans d’autres, il est soulagé.

La réaction peut également changer au fil du temps. Parfois, l’enfant ne parvient pas à admettre que la séparation ou le divorce soit réel ou permanent, et il croit que ses parents reviendront nécessairement ensemble. Après un moment, il est possible que l’enfant réalise que cette situation ne se produira probablement pas, et il peut alors ressentir de la colère. Il pourrait croire que ses parents ne l’aiment pas et qu’ils resteraient ensemble si c’était le cas. L’enfant pourrait avoir peur d’être la cause de la séparation de ses parents ou il pourrait blâmer l’un des parents plus que l’autre. Il pourrait aussi avoir peur que l’un de ses parents ou les deux arrêtent de l’aimer, de la même manière que ceux-ci ont arrêté de s’aimer.

Par conséquent, l’enfant pourrait penser qu’il lui est possible de trouver une solution pour que ses parents reviennent ensemble : peut-être pourrait-il se comporter vraiment bien, avoir de meilleurs résultats à l’école, faire plus d’efforts lorsqu’il pratique un sport ou cesser de demander tant de choses.

Au fil du temps, il réalisera peut-être que, peu importe tous ses efforts, il n’a tout simplement pas le pouvoir de renverser la situation. Il est possible que l’enfant se sente alors triste, déprimé et complètement seul. Peut-être pensera-t-il que ces sentiments ne disparaîtront jamais et que personne ne peut l’aider à se sentir mieux.

Malgré ces montagnes russes émotionnelles, les différentes recherches sur le sujet nous indiquent que les enfants parviennent ultérieurement à accepter la séparation ou le divorce de leurs parents et à s’adapter à la nouvelle structure familiale. Bien comprendre les réactions des enfants dans un cas de séparation ou de divorce vous sera utile lorsque vous devrez commencer à penser aux nouveaux arrangements parentaux. Vous devriez veiller tout particulièrement à ce que ceux-ci répondent aux besoins de votre enfant. Il est également important de comprendre ses propres réactions dans une situation de séparation ou de divorce, et de gérer ses propres émotions afin d’être présent pour son enfant. Respecter le lien qu’entretient votre enfant avec ses deux parents peut aussi vous aider.

Besoins des parents

Les enfants sont extrêmement sensibles aux émotions de leurs parents. Il est important que les parents tentent d’éviter de faire subir leur chagrin ou leur colère à leurs enfants. Il est également primordial de noter que bon nombre de parents, en cette période de leur vie, sont les moins bien placés pour offrir aux enfants ce dont ils ont le plus besoin actuellement, c’est-à-dire du soutien, de la chaleur et d’une autorité ferme et cohérente. Les parents devraient considérer de tirer profit de leurs propres réseaux d’entraide constitués d’adultes et de services professionnels de consultation, au besoin. C’est important qu’ils obtiennent l’aide et le soutien dont ils ont besoin pour surmonter cette épreuve. Les enfants ont tendance à s’inspirer de la conduite de leurs parents. Par exemple, si les parents viennent à bout de la situation, les enfants auront plus de chances de réussir à surmonter les difficultés.

Comprendre les répercussions d’un conflit parental

Même si la réaction des adultes et celle des enfants à une séparation et à un divorce peuvent varier, les professionnels qui travaillent en droit de la famille commencent à considérer les conflits entre les deux parents comme étant un facteur crucial qui influence la manière dont l’enfant s’adaptera à sa nouvelle situation familiale. Le conflit parental comprend l’hostilité totale, qui se caractérise par les querelles, les cris, les injures ou même la violence physique. Toutefois, il peut aussi inclure des comportements plus subtils ou de l’hostilité « polie ».

En cas de conflits parentaux majeurs, les enfants ont tendance à se sentir « coincés » entre leurs parents. Cette situation peut nuire à leur adaptation à la situation.

Les enfants dont les parents sont hostiles, agressifs et aux prises avec des conflits graves sont plus susceptibles de présenter des problèmes comportementaux, émotionnels et sociaux. Ils sont également plus susceptibles d’avoir peu d’estime de soi. Le risque d’effets négatifs augmente en cas de violence conjugale et encore plus lorsque les enfants sont victimes de mauvais traitements.

Document d’information du ministère de la Justice Canada

D’autres facteurs peuvent influer sur l’adaptation d’un enfant à une séparation et à divorce, par exemple : le niveau d’entente en ce qui concerne les arrangements parentaux; l’apport ou non d’un soutien financier adéquat; la manière dont les parents surmontent les épreuves associées à la séparation et au divorce; et la présence ou non d’une relation saine entre les parents et l’enfant.

Il est important que les parents trouvent des stratégies pour améliorer la communication, faciliter l’accès et être en mesure de faire le point sur leurs propres émotions, ainsi que sur les sentiments et les réactions des autres personnes touchées par la séparation ou le divorce.

[traduction] J’ai souvent dit aux parents qui se présentaient devant moi au tribunal et qui n’étaient pas capables de se dire « Bonjour, comment vas-tu? » de faire appel à des services professionnels de consultation jusqu’à ce qu’ils soient capables de le faire. Les enfants ont droit à cette courtoisie; les parents leur doivent cette politesse.

Cour supérieure de justice de l’Ontario

Besoins de l’enfant

Au moment d’établir l’arrangement parental, vous ne devez pas seulement déterminer où habitera l’enfant, qui prendra les décisions et comment seront divisées les dépenses. Du point de vue de l’enfant, la séparation et le divorce peuvent entraîner toutes sortes de sentiments dont il faut tenir compte. Les chercheurs ont constaté des sentiments d’incertitude et d’impuissance. L’enfant peut perdre, ou avoir peur de perdre, son rang social. Il peut aussi être exposé à de piètres modèles de comportement selon la manière dont les parents gèrent leurs propres émotions et le processus de séparation ou de divorce. Il pourrait vivre un conflit de loyauté à l’égard de ses parents. Il pourrait également avoir de la difficulté à s’adapter. Dans une telle situation, l’enfant pourrait alors avoir de la difficulté à l’école et un problème d’estime de soi.

Le portrait n’est toutefois pas complètement sombre. Aujourd’hui, bon nombre d’études suggèrent que, si les circonstances seront inévitablement difficiles pendant un moment, les parents peuvent utiliser de nombreux moyens pour réduire les conséquences négatives d’une séparation ou d’un divorce sur les enfants. Certaines familles peuvent voir, dans cette période de nouveaux défis, une occasion de croissance et de développement.

La liste qui suit énumère les nombreux facteurs désignés comme étant essentiels à l’adaptation de l’enfant à la suite d’une séparation ou d’un divorce. Vous pouvez vous engager activement à veiller à ce que votre enfant reçoive l’information et le soutien nécessaires pour s’adapter aux changements que vit votre famille en ce moment.

Facteurs essentiels à l’adaptation

  • Les enfants sont à l’abri de la violence et des conflits parentaux.
  • Les enfants savent que les deux parents offrent aux enfants de précieuses ressources en matière de soutien émotionnel, de protection, de conseils, de supervision, de modèle de comportement et d’identité de genre – ils n’ont pas besoin de « choisir » un parent*.
  • Les enfants reçoivent un soutien financier.
  • Les enfants obtiennent de l’information positive au sujet des changements familiaux et ont la possibilité de communiquer ouvertement et de façon respectueuse.
  • Les enfants ont la certitude de ne pas être responsables de la séparation.
  • Les enfants bénéficient d’un respect à l’égard de la culture et de la religion qui lui ont été transmises

* Sauf en cas de problèmes de violence ou de maltraitance, où il serait nécessaire de privilégier une approche différente. Pour en savoir plus, consultez la section Sécurité.

Interagir

Il est parfois difficile d’exercer son rôle de parent, même lorsque la situation est idéale. Après une séparation ou un divorce, les divergences d’opinions liées à la parentalité peuvent être encore plus difficiles à régler. En savoir plus au sujet de la loi, de vos droits et de vos obligations peut vous aider à réduire les conflits parentaux. Il peut également être utile de comprendre pourquoi il est important que votre enfant entretienne une relation avec ses deux parents et d’apprendre à rester attentif à ce que vit l’enfant pendant le processus de séparation et de divorce. Le plus important est peut-être de trouver des façons de gérer ses propres réactions et ses propres émotions liées à la séparation et au divorce. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur l’intérêt supérieur de votre enfant et disposerez de l’atout nécessaire pour réussir.

Même si les conflits parentaux se poursuivent, différentes solutions pour les réduire ou les régler sont à votre disposition. L’exercice du rôle parental avant, pendant et après la séparation ou le divorce nécessite du temps, des efforts et un engagement. Heureusement, il existe des lois, des ressources communautaires et des programmes gouvernementaux qui offrent des conseils et du soutien. Consultez la section Ressources pour en savoir plus.